Les jeux d’argent font partie de l’histoire de l’humanité. Qu’il s’agisse de la question « combien allons-nous parier ? » posée à un ami, de l’encouragement d’une équipe après avoir parié chez un bookmaker, ou des années passées à apprendre à compter les cartes et à mémoriser des stratégies dans l’espoir de battre la maison, il y a quelque chose dans la nature du jeu qui semble toucher une corde sensible chez nous. Mais quoi, exactement ? Et surtout, comment se contrôler pour ne pas laisser le casino en plan ? Voici, selon les psychologues, ce qui motive un joueur

 

Les jeux d’argent créent l’illusion du contrôle:

Notre cerveau est prédisposé à nous faire trop confiance. Pensez à l’illusion de la connaissance, qui peut nous donner un faux sentiment de sécurité quant aux décisions que nous devons prendre chaque jour : notre cerveau refuse tout simplement d’admettre que nous ne savons pas quelque chose d’évident, ou que nous ne pouvons pas faire d’estimations précises.

Cette confiance exagérée est amplifiée par l’illusion de contrôle que nous donne le jeu, en pensant que notre habileté peut influencer un résultat défini plutôt par le hasard. Les psychologues ont identifié deux facteurs principaux qui contribuent à l’illusion de contrôle du joueur : la proximité et le choix personnel.

 

Proche de la victoire :

L’expression « s’approcher » apparaît dans de nombreuses formes de jeux d’argent, et peut généralement être décrite comme le fait de s’approcher du Jackpot sans le gagner. C’est le cas, par exemple, lorsqu’il vous manque un numéro pour gagner à la loterie, ou lorsque la boule de la roulette en ligne tombe juste à côté du numéro sur lequel vous avez parié.

Lorsque ces « quasi-victoires » se produisent avec une certaine fréquence, le joueur est encouragé à continuer à parier, dans l’espoir que la victoire est proche et dans l’illusion que l’amélioration de ses compétences le mènera finalement au succès.

 

Choix personnels:

L’illusion de contrôle est également provoquée par l’idée de choix personnels. Dans les situations où le joueur a la possibilité de jouer un rôle actif (comme choisir un numéro sur lequel parier ou lancer les dés à la table de craps), l’illusion est créée que le joueur peut influencer le résultat final d’une certaine manière. En réalité, tout est simplement régi par le hasard.

Il s’agit d’une motivation erronée qui crée de faux espoirs chez le parieur, qui croit pouvoir prédire ou influencer l’issue d’un jeu de hasard. Dans ce cas, le joueur attribue une plus grande probabilité de succès à un résultat particulier, sur la base des résultats précédents.

En pratique, c’est ce sur quoi reposent les stratégies de roulette progressive : la conviction qu’en continuant à miser, et en augmentant la valeur de la mise, tôt ou tard le  » rouge  » sortira. En réalité, même après 100 numéros noirs, les chances qu’un autre noir apparaisse sont toujours de 50/50.

L’une des illusions les plus courantes consiste à croire qu’en changeant la taille (ou la progression) des mises, on peut gagner. En réalité, les résultats antérieurs n’affectent pas les résultats futurs et vous ne pouvez pas utiliser le concept d’équilibre à long terme comme une stratégie sûre. Si vous continuez à augmenter vos mises, vous atteindrez tôt ou tard le niveau maximum et même un gain ne couvrira pas les pertes précédentes.

 

Aversion aux pertes

Personne ne commence à jouer avec l’idée de perdre. Perdre, et c’est un euphémisme, est irritant. Des recherches ont montré que les personnes qui placent un pari immédiatement après avoir perdu sont en fait plus motivées par la frustration d’avoir perdu que par l’enthousiasme de gagner.

À long terme, les gros perdants continuent à jouer non pas à cause de l’excitation d’un gros gain, mais pour tenter de couvrir leurs pertes précédentes, sans se rendre compte que cet état d’esprit a peu de chances de mener au succès. Cette tendance à courir après les pertes est l’une des principales caractéristiques du jeu compulsif.

 

 

 Foire aux questions des jeux d’argent

Les jeux de hasard, y compris les jeux d’argent, font partie de l’histoire de l’humanité depuis la nuit des temps. Il n’est cependant pas si simple de comprendre pourquoi les humains s’adonnent aux jeux d’argent. Peut-être avez-vous encore des questions auxquelles vous devez répondre ? Si c’est le cas, jetez un coup d’œil aux questions les plus fréquemment posées sur les jeux d’argent et les raisons pour lesquelles les gens les pratiquent.

 

Qu’est-ce qui pousse les gens à jouer ?

La principale motivation des gens à jouer est l’illusion de contrôle, c’est-à-dire la fausse croyance que grâce à ses compétences et à ses actions, un joueur peut contrôler l’issue d’un jeu qui est complètement dicté par des éléments aléatoires.

 

🎲 Quelles sont les principales formes de jeux d’argent ?

La roulette, le blackjack, les machines à sous et le poker sont autant de formes de jeux d’argent que l’on retrouve dans le monde des jeux de hasard ainsi que dans les meilleurs casinos en ligne. Les jeux d’argent, cependant, désignent également les paris sportifs, le bingo et les loteries, c’est-à-dire, en gros, toute activité qui implique de jouer et de gagner de l’argent.

 

💪 Est-il possible d’influencer l’issue d’un jeu de hasard ?

Malheureusement non. De nombreux joueurs pensent que leurs choix personnels peuvent augmenter ou diminuer leurs chances de gagner, mais ce n’est pas le cas.

 

🎰 Qu’est-ce que l’erreur du parieur ?

L’erreur du parieur est la croyance erronée que les résultats d’un pari précédent sont liés d’une manière ou d’une autre à ceux des paris futurs. Même si les 10 derniers numéros de la roulette sont pairs, il n’est pas du tout probable que le 11e numéro soit impair.

 

💵 Qu’est-ce qui pousse un joueur à continuer à jouer même s’il a beaucoup perdu ?

Très souvent, un joueur arrête de jouer non pas parce qu’il veut gagner, mais parce qu’il veut récupérer ses pertes. Ce conditionnement psychologique, appelé aversion aux pertes, active en fait une spirale négative qui conduit rarement au succès souhaité.